L’été, sa lumière, sa chaleur bienfaisante, ses couleurs éclatantes : la Vie qui triomphe

L’été, l’heure de la première baignade aussi. Rite magique entre tous,  moment de purification du corps par l’opération de la nature… Et comme ce qui se modifie à l’extérieur de soi modifie aussi notre intériorité, la première baignade de l’été est également une façon merveilleuse de purifier son esprit.

S’attacher à purifier son esprit, purifier son corps.

Apprendre à  respecter son esprit, respecter son corps.

Pour mieux célébrer son esprit, célébrer son corps ..

Alors si je vous parle de beauté, de pureté et de célébration du corps, je pense tout de suite à un créateur star, celui qui a magnifié le corps de Grace Jones, de Kylie Minogue  et de tant d’autres chanceuses : le géant Azzedine Alaïa

Le lac, l’été et la première baignade ont donc été ma madeleine de Proust pour accompagner mon souvenir vers cette magnifique exposition intitulée ‘je suis couturier”, visite merveilleuse en avril dernier  au showroom du créateur dans le marais à Paris. J’ai particulièrement pensé à cette robe fourreau blanche qui m’avait tant émue… Elle ressemblait à un poème, et avait surement le pouvoir de transformer n’importe quelle femme en grande prêtresse d’Isis, voire en la déesse elle-même…

Alors voilà pour  vous aujourd’hui, cette image et ces mots, pour partager simplement un zeste de style, d’art et de poésie, le tout saupoudré de l’alchimie de la nature…

La vie est belle, vive l’été!

ISABEL

_______________________________________________________________________

LE LAC

Effleurer de mes doigts ton mystère glacé,

me perdre au creux de toi pour mieux me retrouver,

admirer ton miroir, promesse d’une heure paisible,

dans le flot de ma vie, retrouver le sensible.

Voir surgir les possibles, changer la perspective,

marcher dans ta lumière, ta douceur explosive,

m’enivrer de beauté, laisser couler le temps,

pour courtiser les muses, chevelure rousse au vent.

Un pas, puis un autre, m’effacer dans ton bleu,

puiser la force ultime, ouvrir en grand les yeux,

frissonner de plaisir, accéder au sacré,

et ressortir déesse, par toi redessinée.

_______________________________________________________________________

Photo : IV Personal Shopper. atelier showroom Azzedine Alaïa, expo ” je suis couturier”

Mots : IV  : “le lac”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *