Je vais vous faire un aveu… un aveu qui va vous surprendre, ou peut être pas d’ailleurs…

J’aime les femmes.

Oui, j’aime les femmes. Je les aime, je les admire, je les respecte. Elles sont la coupe de la Vie, le temple du sacré.

J’aime les femmes solaires, leur splendeur et leur chaleur. Celles qui, de leur vive énergie,  réchauffent votre chemin. Celles qui, de leur radieux sourire, embrasent vos jours. Elles sont mes soeurs de coeur, mes amies tendres et précieuses.

J’aime les femmes lunaires, leur magie poétique et leur puissance réceptive. Celles qui se prêtent sans jamais se donner, se dévoilent sans jamais se montrer. Celles qui vous inspire et vous emportent dans la poésie de leur vie, cadeau ultime pour qui sait le recevoir. J’aime le clair obscur de leur mystère, le charme fou de leurs silences, leur sauvage sensualité, l’infini pouvoir de leur nuit. Elles sont mes soeurs de sang, nous puisons notre eau au même fleuve.

Vous qui me lisez aujourd’hui, vous reconnaissez sûrement une mère, une amie, une amante ou vous même dans ces mots. Et si je n’ai pas cité de noms, c’est que toutes le mériteraient, les connues comme les anonymes, les petites comme les grandes, les trentenaires comme les octogénaires.

Alors oui, j’aime les femmes. Toutes les femmes. Les mots et le film poétique qui suivent leur sont dédiés. 

Et les hommes me direz vous? Hein? Et les hommes? Eh bien , je l’avoue volontiers, j’aime les hommes aussi…

 

La Femme Lunaire

Elle est le voyage intérieur, les mots au delà des mots.

Elle est l’indicible secret, clair mystère, sombre connaissance.

Elle est la complexe évidence, le pur chant de l’extrême silence.

Elle est la divine féminine, ardent instinct, superbe exil.

Immergé dans ses eaux silencieuses, étends toi sur son royaume d’ombre,

Ne tente pas de la définir, enlace sa sauvage énergie, écoute son calme chaos.

Ne lui demande rien, ressens la.

Entre dans sa lumière cosmique, cachée au creux du diamant noir.

Réponds à l’appel de sa nuit, rejoins là où elle ne sera pas.

Photo et clip : merci à toute l’équipe Blueberry films pour cette expérience hors du temps.

Musique : merci au groupe Cigarettes after Sex, “K”  pour leur accord de diffusion musicale.

Mots et Performance : Isabel Vitry

4 thoughts on “ La Femme Lunaire ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *