De sécurité , de natation, de sauvetage, de grossesse , de judo, ou en des temps reculés (fort heureusement dépassés!) de chasteté….
Nouée, agrafée ou bouclée…
De maintien ou d’ornement …
La ceinture, tout un programme…

Elle peut avoir une visée fonctionnelle et , telle la ceinture du bricoleur , servir à maintenir des objets à portée de main. Elle peut aussi avoir un “simple”( mais ô combien essentiel )objectif esthétique et orner avantageusement un vêtement, finalisant par sa seule présence un look vestimentaire.
Sa symbolique est double et puissante.
Côté solaire, elle marque le don de soi et le jeu sensuel : délier la ceinture mon amour….
Côté lunaire, elle stigmatise le manque, la privation : se serrer la ceinture, faire ceinture… je sais, çà fait moins rêver mais c’est franchement dans l’air du temps 🙁

Vous l’aurez compris, j’aime les ceintures.
Surtout celles qui, nouées autour du corps, mettent en valeur les formes des femmes.
J aime l’idée de lier sur ma taille la ceinture qu’il va dénouer.
J ‘aime les ceintures pour leur esthétique, j aime les ceintures pour leur symbolique.
Les larges, les fines , les longues , les courtes, en tissu, en cuir,  noires ou colorées, cloutées ou brodées…
Choisir ses ceintures, c’est comme choisir les gens qui nous entourent : la différence nous enrichit. Et, en ces temps troublés où la société nous invite (voire nous pousse) à “rentrer dans le moule”, moi j’apprécie tout ce qui offre un grain de folie, un zeste de différence 🙂 Et dieu sait si les accessoires sont utiles lorsqu’il s’agit de s’amuser avec son image!

Je vais vous faire un aveu.., des ceintures, j’en ai beaucoup… En fait, j’en ai tellement que j ai arrêté de compter!
Pourtant je sais qu’un jour ou l’autre, j’aurai besoin de cette ceinture en poulain orange (on est bien d’accord le “poulain” dans la fashion sphère n’est pas en poulain je vous rassure, mais bien en “cuir façon poulain”, je préfère préciser!). Rangée au fond de mon placard, cette ceinture  ne sort qu’une ou deux fois par an, cependant je vous le jure, elle m’a déjà sauvé la journée plusieurs fois, ponctuant de façon pepsi et osée un look trop black ou trop sage. Au final, elle est donc in-dis-pen-sable, comme les autres, comme chacune..

Il faut à présent bien se mettre d’accord. Le choix de la ceinture, c’est selon le style de son look  : corset (dans la tendance depuis quelque temps) pour une tenue esprit goth’chic ou romantique, fine liane en cuir  pour une tunique en soie , grosse boucle en métal sur un jean.. Bref, on s’adapte et on adapte.

Mais le choix de la ceinture, c’est aussi selon votre morphologie : si votre taille est marquée, par pitié mettez la en avant! Si votre taille est plus ronde, privilégiez la ceinture plus souple au niveau des hanches, elle saura davantage  valoriser vos formes 😉 De même, il y a des règles de matière, des choix stratégiques au niveau des boucles,  des options de couleur et d’épaisseur adéquates selon sa morphologie..

Une histoire bien personnelle de style et d’harmonie donc. Le genre d’histoire que j’aime parce qu’elle est comme nous, unique..
Quoi qu il en soit et quelque soit votre choix, je vous invite comme d’habitude à vous attacher aux détails et à opter pour l’accessoire qui fait l’allure : la ceinture baby, la ceinture!!!!!

Et vous, la ceinture, elle vous parle ???

xxx

Isabel

Photo : IV Personal Shopper, corset de créateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *