Se sentir vivant, c’est bien. Se sentir vibrant, c’est essentiel.

L’existence a soudainement une autre saveur. Elle est à la fois bourrasque et ressourcement, sérénité et trouble, fulgurance et contemplation…Vibrer, c’est une énergie qui  donne de la force, qui transporte, qui inspire!

Mais, pourquoi? diront certains. Pourquoi vibrer alors qu’on a tous TELLEMENT de choses à faire, à régler, à ranger, à acheter, à twitter!! C’est simple, je vous répondrai :“pour rien”. Ou plutôt, juste pour le plaisir….Le plaisir de s’élever un instant au dessus des choses “nécessaires” telles que le commerce, la médecine, le droit ou la politique (aïe aïe aïe!) , et toucher du doigt les choses “vitales” que sont l’amour, la beauté ou la poésie (oui, oui, oui!)

Alors voilà pourquoi, aujourd’hui, j’ai envie de vous parler du glamour, juste du glamour. Mais attention, du glamour fou!  Un peu de rêve dans un monde de brutes…

Oui, je suis d’accord, le glamour résonne très cinéma hollywoodien de l’après guerre… D’ailleurs, à quoi vous fait penser le glamour? Moi je songe immédiatement à la beauté  renversante de Rita Hayworth dans Gilda... Sa robe fourreau noire sur sa peau claire, ses cheveux roux, ses longs gants bien sûr, et surtout, surtout, ses gestes lents, ses regards appuyés, la posture de son corps…

Oui, Gilda est pour moi l’incarnation du glamour originel. Parce que dans Glamour, il y a glam et il y a amour (bien plus attractif à mes yeux que le basic sexy où l’on ne trouve “que” sex,  point à la ligne. Un peu court non?).

Le glamour laisse deviner, alors que le sexy se contente de montrer. Le glamour, c’est le gant de Gilda qui descend doucement sur son bras; le glamour, c’est l’attitude de Gilda, son élégance nonchalante.

Mais, me direz vous, le glamour n’est plus un thème d’actualité. On ne va pas se promener toutes en mode Gilda dans le métro ou à la sortie de l’école! Non bien sûr! et pourtant, oui tout de même…

A l’heure du “See now, buy now” de la mode, à l’heure du shopping instantané de l’autre  sur son smartphone via les applications adéquates (tinder&cie), j’aime croire que certaines, et certains (ben quoi?! on peut rêver non?!) ont envie de garder une part d’imagination et de temps pour s’apprivoiser. Entendez par là apprivoiser l’autre, mais s’apprivoiser soi même aussi, pour mieux se connaitre et mieux s’aimer, parce qu’une relation à l’autre réussie passe d’abord par une relation à soi épanouie, à mon humble avis 🙂

Et le glamour dans tout çà? hein? le glamour? on en fait quoi???

C’est précisément ici qu’il revient, Ladies and Gentlemen : le glamour, c’est choisir une épaule dénudée plutôt qu’un décolleté plongeant, le glamour, c’est prendre son temps (comme Gilda quand elle ôte son gant), c’est aimer le détail, c’est apprécier l’attention qui va faire que les relations homme/femme deviennent magiques (là entre en compte la notion de la galanterie, démodée aussi, je sais… mais je vous en reparlerai quand même, c’est sur!).

Attention, ne tombez pas dans le piège facile de confondre glamour et soumission, glamour et inconfort, glamour et contrainte. Moi qui suis féministe, je vous promets, on peut être (et en tant que femme moderne on doit rester) active, libre,  et gérer sa vie professionnelle&personnelle avec énergie, tout en restant glamour!

Vous comprendrez alors pourquoi j’ai choisi comme baseline “style your body, shape your mind” : un corps stylé, un esprit éclairé en quelque sorte, la base .

Alors voilà, j’ai juste envie de dire : “Abracadabra! glamour tu seras!”

Mais vous, Ladies and Gentlemen, le glamour, vous en pensez quoi ?! vous votez pour ou contre????

 xxx

Isabel

photo : credit color by klimbim

 

 

3 thoughts on “ Le glamour fou… ”

  1. 100 % d’accord
    j’adore Rita Hayworth, son style, tout ……
    Tu me fais penser à elle dans ton attitude, ta façon de t’habiller, de te mouvoir ,le teint, les cheveux ; etc…. la note glamour….100 % J’ADORE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *