Winter is coming.

Réplique culte d’une célèbre série , mais aussi et surtout saison vers laquelle nous nous dirigeons lentement, mais sûrement.

Paralysie du pays avec les grèves en série. Paralysie de nos corps avec la chûte brutale des températures…

Une question se pose alors aujourd’hui : allons-nous résister ou céder à cette lente glissade vers la saison morte ?

Allons nous choisir de nous battre, nous crisper, nous impatienter, nous agacer, nous contracter .. ou laisser glisser, fluidifier, nous abandonner, accepter, passer à une nouvelle étape??? Oui, on a souvent tendance à vouloir combattre contre notre environnement, ce qui nous demande une énergie folle, un peu comme surfer à l’inverse de la vague de la vie. On se dit “vivement le printemps” ou “vivement les vacances”. Et on oublie souvent de saisir les cadeaux que le jour nous apporte, ne serait ce que respirer la fraicheur de cet air hivernal et se sentir vivant, une pure merveille…

S’abandonner à ce qui est et qu’on ne peut changer, une sorte d’art de vivre, mais aussi une façon de prendre soin de soi. Cette invitation passe aussi par le fait de prendre soin de son corps, ce corps malmené au quotidien, ce corps dont on exige tant et auquel on donne si peu au final. Alors vive les crèmes, les massages, le cocooning, et les cures de vitamines!

A chacun ses options, mais un point reste essentiel : se les octroyer avec patience, avec délicatesse, avec amour, pour qu’elles soient encore plus efficaces. Au lieu d’une simple routine répétitive, je vous invite à la pratique du rituel, moment merveilleux, magie du geste pratiqué en pleine conscience et douceur : une invitation à “se choisir” pour l’hiver, et pour la Vie…

Et vous, comment envisagez vous l’hiver? prenez vous plus soin de vous? Avez vous des rituels?

4 thoughts on “ L’Art de prendre Soin de Soi ”

  1. Bonjour Isabel, C’est sublime, je ne te connaissais pas ce talent caché.

    Et tu as tout à fait raison, après bien souvent le quotidien nous bouscule mais un peu de cocooning ne peut pas faire de mal.

    Bises. Nicole

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *